• Mon TPE

    INTRODUCTION

    L'année dernière, en 1e, il a fallu, avec deux de mes camarades, réaliser ce qu'on appelle les Travaux Personnels Encadrés (alias TPE).

    Il s'agit d'un dossier à rédiger pendant environ 5 mois et qui mêlent deux matières de l'enseignement général, dans mon cas: l'histoire/géographie et le français.

    CHOIX DU SUJET

    Lors des premières séances, nous dûmes donc trouver un sujet. Ce qui n'a pas été chose aisée. Tout d'abord, nous ne voulions pas traiter d'un sujet purement historique et incorporer par la suite des oeuvres qui se rattachent au sujet ( par exemple prendre pour sujet la Seconde Guerre Mondiale et la mémoire juive et comme oeuvre Un secret de Philippe Grimbert). Alors nous avions pensé à travailler sur un personnage, une figure, un mythe... Et c'est comme ça que nous avons pris le sujet du diable! Enfin... Presque! Ce sujet avait déjà été pris. Pas de chance, nous reprenons une deuxième figure: les sorcières! Mais... Une fois de plus, le sujet n'était pas disponible...

    C'est le moral un peu bas que nous avons alors décidé de travailler sur les sirènes. L'histoire semblait difficile: comment rattacher la sirène à l'histoire et la littérature? Merci à toi Homère, nous avions une base pour commencer. Nous nous sommes alors intéressées aux différentes formes que pouvaient avoir les sirènes dans des mythologies différentes (grecque, romaine, nordique, japonaise et j'en passe...). Nos recherches avançaient lentement... Les ressources étaient peu fiables... Bref, un vrai cauchemar!

    Au mois de novembre, nos deux professeurs vinrent nous voir pour nous dire qu'il allait être difficile de continuer dans cette voie et qu'il faudrait peut-être songer à changer de sujet. C'était assez dur pour nous d'admettre que notre travail était vain, qu'il nous faudrait tout reprendre depuis le début. Mais nous étions motivées et nous nous disions que nous avions toujours pas mal de temps.

    Puisque nous ne voulions pas abandonner nos recherches, nous avions alors choisi d'étudier les mythes en général. Et nos recherches sont reparties de plus belle! Cependant, cette fois, nous étions bien loin du compte: le sujet était beaucoup TROP vaste, et nous n'arrivions pas à lier les mythes à l'histoire ou la géographie. Notre problématique ne tenait pas la route et notre plan était quasi inexistant. Comment faire? Nous étions perdues et la date limite approchait à grands pas.

    SUJET DEFINITIF

    Paniquées, nous avons donc, une fois de plus, changé notre sujet. Nous étions en décembre et il nous restait un peu moins de deux mois pour tout finir. Qu'allions-nous prendre? Les loups-garous? Les vampires? Notre choix s'était finalement porté sur les buveurs de sang. Mais nous n'avions plus d'énergie... Nous savions déjà que tout était peine perdue... Ainsi, puisque nous savions déjà que le résultat serait médiocre, nous décidâmes tout simplement de nous amuser et de faire ce qu'il nous plaisait!

    PROBLEMATIQUE ET PLAN

    Adieu problématique ennuyeuse et trop académique: nous voulions du mouvement! Dès lors, la problématique est venue d'elle-même: comment le vampire est-il passé de monstre à sex-symbol? Notre professeure de français était formelle: il n'était pas question d'aborder la Saga Twilight de Stephenie Meyer malgré son succès mondial, par soucis d'écriture.

    Il nous fallait autre chose et bien évidemment, l'âge d'or du vampire, c'est le XIXe siècle. Nous avons donc étudié Dracula de Bram Stoker (ce qui semble d'ailleurs évident puisque Stoker est certainement celui qui a fixé les règles d'un bon vampire qui se respecte). De plus, parce que nous sommes patriotes (et surtout parce que la matière étudiée était le français), une de mes camarades a dû analyser deux oeuvres françaises:

    - La métamorphose du Vampire de Charles Baudelaire

    - La Morte Amoureuse de Théophile Gautier

    Puisque notre problématique tendait vers un plan chronologique, nous avons donc procédé de la sorte:

    - l'une de mes camarades nous a présenté les origines du vampire en allant de l'Antiquité jusqu'au Moyen-Âge. Quel vaine, puisque le vampire trouverait son origine en Transylvanie (l'actuelle Roumanie) et que ma camarade parle roumain!

    - puis mon autre camarade s'est centrée sur le XIXe siècle, en basculant entre la littérature française et anglaise.

    - de mon côté, je dus évoquer le monde actuel! J'ai alors insisté sur le changement des mentalités (qui se produit notamment au lendemain des plus gros conflits de l'Humanité) et l'arrivée du vampire dans les oeuvres érotiques. Puisque je travaillais sur le XXe et XXIe siècle, j'ai donc voulu parler d'un art qui a révolutionné le monde entier: le cinéma. Dès lors, j'ai choisi d'analyser les films suivants:

    - Nosferatu de Friedrich Murnau (1922)

    - Dracula de Tod Browning (1931)

    Bien évidemment, il m'a fallu étudier une oeuvre littéraire récente et fondatrice de la vision actuelle du mythe, j'ai nommé Entretien avec un vampire d'Anne Rice (je vous le recommande fortement si le vampirisme vous intéresse!).

    MISE EN PAGE DU DOSSIER: MAGMAZ

    Tout était joué! Le dossier était prêt, il ne nous restait plus qu'à le mettre en page. Et là, nouveau problème. Nous avions vu, quelques temps auparavant, un site qui proposait de mettre en forme de manière originale notre TPE: MagMaz. Lorsque l'on arrive sur l'accueil du site, ils nous informent d'un prix alléchant et tout à fait accessible pour des lycéens. La mise en page est en effet appréciable, nous avons alors sauté sur l'offre. Il nous a facilement pris deux jours pour tout bien rédiger, corriger les dernières petites fautes, etc. Lorsque nous arrivons au payement, c'est le drame. Ils nous réclament plusieurs centaines d'euro afin d'imprimer notre dossier,et nous ne savions que faire. Nous ne pouvions pas faire marche arrière car il ne restait plus qu'une semaine avant la date butoir. Finalement, nous avons pu acheter le format PDF pour une quinzaine d'euro que nous avons ensuite fait imprimé par nos propres moyens. La catastrophe était évitée.

    PREPARATION DE L'ORAL ET PRODUCTION PERSONNELLE

    NB: la production personnelle doit se faire simultanément avec la préparation du dossier

    Finalement, il ne nous restait plus que deux choses à faire: préparer l'oral et créer une production personnelle.

    Pour vous dire la vérité, nous n'avions pas vraiment d'idée pour notre production. Il nous fallait reprendre l'essentiel de notre dossier, mais faire quelque chose de complètement différent! Nous avons alors procédé de la sorte:

    nous avons décidé de faire une sorte de jeu comparable à un RPG (= Role Player Game/ Jeu de rôle): nous avons écrit une histoire mettant en scène un vampire qui raconterait sa vie sous forme de journal (clin d'oeil à Entretien avec un vampire). Puisque ce vampire est immortel, il pourrait alors raconter sa vie depuis les origines du vampire (cad le Moyen-Âge) jusqu'à nos jours, en passant par le XIXe siècle. Enfin, rédiger tout cela sur un blog, pour donner une touche de modernité au travail. Chaque chapitre serait écrit par une personne différente pour que tout le monde puisse participer.

    Pour accéder au blog: http://tpelesmythes.ek.la/

    Ensuite, nous avions dû préparer notre oral. Pour cela, il nous était demandé d'étudier une oeuvre et de la présenter. Ce qui était compliqué dans cette tache, c'était de pouvoir trouver une oeuvre qui corresponde au sujet, à la problématique, à la majorité de notre plan. Nous avons alors choisi l'oeuvre de Francis Ford Coppola intitulée Dracula et qui reprend le mythe édifié par Bram Stoker. Nous avons donc parlé de l'histoire du vampire ( vu en 1er axe du TPE), du travail de Bram Stoker (vu en 2e axe) et de la sensualité du vampire (vu en 3e axe) et enfin, j'ai démontré comment Coppola avait modernisé le mythe et détruit ses codes grâce aux techniques cinématographiques.

    CONCLUSION

    Ce que j'ai retenu de mon TPE, c'est de pouvoir travailler de manière organisée en exploitant plusieurs sources. J'ai également appris à réellement travailler en groupe et préparer un oral structuré. J'ai beaucoup appris sur ce sujet que je croyais connaître et que j'ai redécouvert.

    De temps en temps, il est vrai, quelques tensions survenaient mais nous avons appris à passer par dessus pour travailler convenablement. Bien qu'il a été difficile au début de se concentrer sur un TPE qui changeait sans cesse de sujet, une fois que nous avions établi notre sujet définitif, j'ai compris qu'il fallait avant tout aimer ce que nous faisions: faire ce qu'il nous plaisait vraiment et s'amuser pour se sentir bien et faire du bon travail!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :